pages_top_content_img_9.jpg
Logo_JS_207.jpg

Réseaux du futur : 5G et au-delà

11-13 mars, 2020
Telecom Paris, Institut Polytechnique de Paris, Palaiseau 

Mercredi 11
Les antennes de la 5G
C. Person & S. Mostarshedi
› 11:20 - 11:40 (20min)
› Amphi Thévenin
Métasurfaces à faible densité d'éléments : Application aux antennes
Vladislav Popov  1@  , Fabrice Boust  2@  , Badreddine Ratni  3@  , Shah Nawaz Burokur  3, *@  
1 : Sondra, CentraleSupélec, Université Paris-Saclay  (SONDRA)  -  Site web
ONERA, CentraleSupélec
F- 91190 Gif-sur-Yvette -  France
2 : DEMR, ONERA, Université Paris-Saclay  (ONERA, Université Paris-Saclay)
ONERA
F-91123, Palaiseau -  France
3 : Laboratoire Energétique Mécanique Electromagnétisme  (LEME)  -  Site web
Université Paris Nanterre : EA4416
LEME EA4416Université Paris Nanterre50 rue de Sèvres92410 Ville-dÁvray -  France
* : Auteur correspondant

Dans ce travail, nous présentons une approche de métasurface à faible densité d'éléments pour des applications aux antennes reconfigurables électroniquement. Contrairement aux métasurfaces classiques très denses en éléments, les métasurfaces éparses présentent moins de pertes. De plus, elles ont un comportement ‘non-local', qui les rend plus intéressantes pour des antennes en termes d'efficacité de rayonnement et de niveau de lobes secondaires. Une métasurface éparse reconfigurable est proposée et mesurée pour valider l'approche théorique.


Personnes connectées : 2